Programme majeur de renforcement du pont Jacques-Cartier : des défis uniques

22 décembre 2016

Entamés en mai 2016, les travaux majeurs de renforcement de la charpente métallique du pont Jacques-Cartier se poursuivront jusqu’en 2019. Ces travaux ont pour objectif de prolonger la durée de vie utile de cette icône montréalaise. Montage Saint-Laurent, une filiale de Groupe Canam, réalisera des travaux pour Les Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée (PJCCI) jusqu’à l’été 2017.

Inauguré le 24 mai 1930, ce monument historique a été construit selon les normes en vigueur à l’époque qui permettaient l’utilisation de produits qui sont aujourd’hui très règlementés, notamment le plomb, le sulfate de baryum et l’arsenic (présents dans la peinture). Par conséquent, des mesures de protection respiratoire et un protocole de décontamination ont été mis en place afin d’assurer la sécurité des travailleurs. Le sable utilisé pour le décapage doit également être traité avec précaution et disposé dans des endroits spécifiquement réservés à cet effet.

Dans le cadre du mandat de renforcement du pont, Montage Saint-Laurent doit également remplacer des membrures d’acier ainsi que des appareils d’appui. Afin d’empêcher l’émission de poussière lors du décapage au jet de sable et de réduire le bruit pendant les travaux, des toiles de protection insonorisantes recouvrent les zones de travaux.

Ce projet comporte son lot de défis, par contre, les projets complexes ne sont pas un obstacle, mais plutôt une source de défis pour l’équipe de Montage Saint-Laurent. Cette équipe chevronnée compte à son actif plus de 30 années d’expérience dans les ponts en acier.

Les travaux d’acier en chiffres :

  • 5 110 mètres carrés de superficie à décaper et à peindre;
  • 600 tonnes de composants en acier à remplacer;
  • 200 000 rivets à substituer par des boulons temporaires pour sécuriser les installations pendant les travaux. Ceux-ci seront remplacés par la suite par des boulons galvanisés.

Visionnez une vidéo sur les travaux en cours.